incestetabou

Ann O’Aro chante l’inceste

La chanteuse Ann O’Aro sort son premier album en créole, bouleversante et puissante, dans laquelle elle exorcise son enfance brisée par l’inceste et le suicide d’un père. Un jour avec… Ann O’Aro, son maloya et son histoire. 

Sur la scène, en pleine lumière, elle déballe l’histoire de son enfance abîmée. Son maloya porte ses douleurs. La voix est douce, mais les mots sont durs. Ann O’Aro est une des nouvelles voix de La Réunion. A 28 ans, elle sort son premier album. Dans cette œuvre en créole, la jeune femme exorcise les souffrances de son enfance : l’inceste et un père qui finit par se suicider.

Pour Ann O’Aro, l’inceste est encore un sujet tabou à La Réunion. “La famille protège beaucoup, tout le monde est très collé les uns avec les autres et il y a une surprotection de celui qui a fait du mal, remarque la jeune femme. Et un enfant ne peut pas avoir raison (…) Ce n’est pas simple”.

Le viol des enfants, la pédophilie, la figure paternelle, l’autorité : pour parler de l’inceste, Ann décortique chaque parole de ses textes. “Il faut dénoncer un viol, c’est un crime”, rappelle-t-elle

Partager, c'est nous soutenir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.