hypervigilance et traumatismes

TOC et SSPT – et la relation entre les deux

Publié Laisser un commentairePublié dans symptomes, toc, TSPT/SSPT/ESPT/PTSD


Des études ont montré qu’il est très fréquent pour les patients de souffrir simultanément du syndrome de stress post-traumatique (SSPT) et du trouble obsessionnel compulsif (TOC). On pense que dans certaines circonstances, des comportements obsessionnels tels que le lavage ou les vérifications répétitives peuvent être un moyen de faire face au stress post-traumatique. En fait, des études ont montré que la gravité des symptômes du TOC d’une personne est liée au nombre d’événements traumatiques qu’elle a subis au cours de sa vie.

On estime qu’entre 4 % et 22 % des personnes souffrant de stress post-traumatique ont également un diagnostic de TOC. En raison de la fréquence de la combinaison de ces troubles, la notion de “trouble obsessionnel compulsif post-traumatique” a même été utilisée, mais le traitement du TOC est probablement axé sur le ciblage du SSPT coexistant.

On ne sait pas encore très bien comment ces affections sont liées, mais on pense qu’un nombre important de personnes souffrant de TOC ont subi un traumatisme quelconque dans le passé – et certains symptômes du SSPT tels que l’hypervigilance peuvent se manifester de manière très similaire aux symptômes du TOC.

L’hypervigilance en cas de SSPT peut entraîner des comportements qui défient toute logique car l’individu effectue constamment des actions répétitives (vérifier que les portes sont verrouillées, rechercher un danger, etc.) pour tenter d’atténuer ses craintes, et ces gestes peuvent atteindre le point où un médecin diagnostiquerait un TOC.

Il est tout à fait compréhensible qu’une personne qui a été victime d’un incendie puisse devenir obsédée par l’idée de laisser le four allumé et de provoquer un autre incendie, ou qu’une personne dont la maison a été cambriolée puisse vérifier à plusieurs reprises que les portes et les fenêtres sont verrouillées – mais il est important de savoir quand les symptômes deviennent plus graves – et quand il pourrait s’agir d’un SSPT ou d’un TOC.

Les symptômes du SSPT et du TOC sont remarquablement similaires, les symptômes du TOC étant (entre autres) : “des pensées, des impulsions et/ou des images récurrentes et persistantes qui sont considérées comme intrusives et inappropriées”. L’expérience de ces pensées, impulsions et/ou images provoque également une détresse et une anxiété considérables” ; “des comportements répétitifs (par exemple, se laver excessivement les mains, vérifier, accumuler ou essayer constamment de mettre de l’ordre autour de soi) ou des rituels mentaux (par exemple, prier fréquemment, compter dans sa tête ou répéter constamment des phrases dans son esprit) que l’on a l’impression de devoir faire en réponse à l’expérience de pensées obsessionnelles” ; et “s’efforcer de réduire ou d’éliminer l’anxiété ou de prévenir la probabilité d’un événement ou d’une situation redoutée” – tout cela vous semble familier, n’est-ce pas ? !

Alors pourquoi le SSPT et le TOC sont-ils liés ?
Les comportements compulsifs peuvent donner à une personne le sentiment d’avoir plus de contrôle, de se sentir plus en sécurité et de réduire son anxiété à court terme.

Tout traumatisme qui serait suffisamment grave pour provoquer les symptômes d’un TOC pourrait également avoir une chance de provoquer un SSPT chez la même personne, et c’est peut-être la raison pour laquelle le SSPT et le TOC sont si souvent associés.

Trouver de l’aide pour votre SSPT et votre TOC
Il est clair qu’il existe une relation entre le SSPT et les TOC, “mais il arrive que des comportements obsessionnels compulsifs s’installent subrepticement et ce n’est donc pas si évident. Avez-vous remarqué, depuis votre traumatisme, de nouveaux comportements singuliers, dont certains qui n’ont pas de sens ? Faites-vous du nettoyage (vous-même ou votre maison) de manière obsessionnelle ? Est-ce que tout doit soudainement être parfait” ?

Si vous souffrez de SSPT et de TOC, il est donc très important de chercher un soutien médical et un traitement.

SOURCES: About HealthThe relationship between obsessive– compulsive and posttraumatic stress symptoms in clinical and non-clinical samples J.D. Huppert et al. / Anxiety Disorders 19 (2005) 127–136, Healthy PlaceScientific AmericanWise GeekOCD-UK, European Psychiatry