EMDRpardonTSPT/SSPT/ESPT/PTSD

Ce que j’apprends sur le pardon en lien avec le SSPT

violences sexuelles

Le pardon est un sujet très délicat. Il peut être donné de manière différente selon chacun. Il peut signifier autre chose pour chaque individu. C’est pourquoi il est si important, mais aussi si compliqué à comprendre.

Par définition, le pardon est : “Une décision consciente et délibérée de libérer des sentiments de ressentiment ou de vengeance envers une personne ou un groupe qui vous a fait du mal.”

La chose la plus importante à retenir au sujet du pardon est que cela ne signifie pas que vous tolérez l’acte ou que vous l’oubliez. En fait, pardonner peut ne rien avoir à voir avec la personne en question. Le pardon ne porte que sur la personne victime du préjudice.

Grâce à ma thérapie par mouvements oculaires (EMDR), j’ai appris qu’il y a quatre phases du pardon. Cela commence par “la phase de découverte”, où vous approfondissez votre compréhension de la situation et de l’impact qu’elle a eu sur vous.

La deuxième phase vise à mieux comprendre le pardon en lui-même et à prendre la décision de continuer ou non avec le pardon dans votre situation personnelle. C’est ce qu’on appelle “la phase de décision”.

Ensuite, il y a “la phase de travail”, au cours de laquelle vous commencez à appréhender l’agresseur sous un angle nouveau. Cela permet d’amorcer le processus de pensées positives à votre égard et à celui de son agresseur.

Enfin, dans la dernière phase, les émotions négatives seront encore plus atténuées. Vous pourriez aussi trouver un sens à la situation et constater que vous avez pu vous développer en tant que personne. C’est ce qu’on appelle “la phase d’approfondissement”.

Comme vous le remarquerez dans chacune de ces quatre phases, la seule partie conséquente, c’est vous. Les différentes phases n’ont pas toutes à voir avec l’agresseur, ni même avec le crime. Le pardon vise à surmonter le traumatisme, pour votre propre bien-être. Vous libérez alors les émotions négatives liées à l’événement.

Le pardon est un processus long et difficile pour certains. Chacun de nous est unique, a vécu des choses différentes et réagit différemment. Nous avons tous droit à ce processus, peu importe le temps qu’il faut pour cela. Personnellement, je suis une thérapie EMDR depuis environ trois mois et je viens de passer à la troisième phase. Je comprends que le pardon me concerne, et j’ai choisi de pardonner. Peu importe la l’événement que vous avez enduré, vous méritez le pardon, pour vous-même.

#lepardon #agresseur #victime #EMDR

Traduit par courtoisie – The mighty

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.