Témoignages

Abusée par mon père de l’âge de 12 ans et jusqu’à ce que je trouve le courage de partir de chez moi, peu avant mes 18 ans, je commence juste à revivre. Il m’a volé mon enfance et la moitié de ma vie. Lorsque j’ai été enfin prête à porter plainte, j’ai appris qu’il y avait prescription. Ce qui m’est arrivé ne s’effacera ni ne s’oubliera jamais. mais j’ai l’espoir d’apprendre à vivre avec et à réellement vivre.

Mon père est mort, une page se tourne.

Pseudonyme: espoir

Victime par mon père dès l’âge de 7 ans, et à plusieurs reprises, je suis restée très longtemps dans le silence. Il y a eu un gros impact sur ma vie de femme qui m’a décidé à aller parler à mon père à l’âge de 36 ans. Ce dialogue m’a poussé à écrire et ainsi conjurer le mal. Je sais aujourd’hui vivre avec “mes fantômes” car ils dorment profondément et j’évite les situations qui risquent de les réveiller. Il faut apprendre à vivre avec…

Pseudonyme: cogrogne
Partager, c'est nous soutenir !