Honte

Elle l’a bien cherché – Reportage entier

Publié le

Pour réaliser “Elle l’a bien cherché“, Laetitia Ohnona a suivi pendant sept ans le parcours judiciaire de quatre victimes: le dépôt de plainte, l’examen médico-légal, la confrontation avec le violeur présumé, les visites chez les médecins et psychiatres, la préparation du procès et enfin l’audience.  

Sur les 200 000 victimes de viols (ou de tentatives de viols) dénombrées chaque année en France, seules 16 000 franchissent la porte d’un commissariat. Entre tribunaux saturés et préjugés tenaces, ce documentaire montre le douloureux parcours de quatre victimes de viol pour se faire entendre. Une plongée sans fard dans un processus archaïque.

Souvent rongées par la honte ou la peur de ne pas être prises au sérieux, seules 16 000, sur les 200 000 victimes de viols (ou de tentatives de viols) dénombrées chaque année en France, franchissent la porte d’un commissariat. Elles ne verront pas toutes leur agresseur condamné puisqu’une plainte sur dix seulement aboutit aux assises. Débordés, policiers et magistrats sont contraints de ne garder que les dossiers les plus “solides”. Un témoignage fragile, des circonstances obscures ou une absence de séquelles physiques peuvent conduire au classement sans suite de l’affaire. Victimes de viol, Marie, 20 ans, Manon, 27 ans, Michèle, 56 ans et Muriel, 42 ans, expérimentent ce long combat où, à tout moment, le destin de leur plainte peut basculer.

Suspicion latente
Auditions au commissariat, confrontations, suivi à l’hôpital, entretiens avec l’avocat puis procès : Laetitia Ohnona n’omet rien du parcours du combattant qui incombe aux victimes de viol. Il leur faudra répéter inlassablement leur histoire, maîtriser leurs angoisses, subir les questions intimes des policiers et les examens gynécologiques. Au plus près de quatre femmes à différents stades de la procédure, la réalisatrice questionne aussi les représentations pesant sur elles. “Le jury populaire a souvent de nombreux a priori“, prévient l’avocate de Muriel, violée à la suite d’une soirée arrosée qui a dérapé. L’alcool, une tenue légère ou un flirt renvoient souvent à une suspicion latente de coresponsabilité. Sans pour autant incriminer une institution judiciaire dépourvue de moyens, ce documentaire lève le voile sur les lacunes du processus et interroge notre conscience de juré potentiel.

Laetitia Ohnona / France /2018

Source et vidéo : Arte

transmission générationnelle

Traumatismes : sont ils hereditaires ?

Publié le

S’il est communément admis que les drames vécus par les parents influencent le comportement de leurs descendants, l’idée d’une incidence sur le génome s’avère bien plus surprenante. C’est néanmoins l’une des pistes explorée dans le documentaire Traumatismes, sont-ils héréditaires ? Un état des lieux sur la recherche, entre science et psychologie dans un documentaire sur Arte.

Lire l’article de Corinne Manoury sur Faire Face

conséquences psychologiques

Le Phallus et le Néant

Publié le

Un film documentaire de Sophie ROBERT

Si des psychanalystes s’allongeaient sur notre divan pour nous parler de leur vision de la sexualité et des rapports hommes femmes, que nous diraient-ils ?

Sophie ROBERT a interrogé 18 psychanalystes freudiens et lacaniens orthodoxes pour décortiquer avec eux la théorie sexuelle, en leur demandant d’assumer la dimension politiquement très incorrecte de leurs théories. Ils se sont prêtés au jeu avec une gourmandise visible. Le résultat est stupéfiant :

La femme n’existe pas / la femme c’est un trou / il n’y a que du masculin dans l’inconscient / il n’y a pas de rapport sexuel possible entre un homme et une femme / les homosexuels sont des psychotiques qui s’ignorent / les enfants ont des pulsions sexuelles /seule la perversion permet le rapport sexuel / l’inceste ça ne fait pas tellement de dégâts, ça rend juste les filles un peu débiles.

Ces hommes et ces femmes sont tous des références dans leur domaine. Ces psychanalystes sont également enseignants formateurs dans les UFR de psychologie et les cursus de psychiatrie. La plupart interviennent dans des instituts accueillant des enfants autistes.

Quelles sont les conséquences de ces théories sur les patients(e)s victimes de violences sexuelles ?

Source : Le Phallus et le Néant

Voir pour 4euros : Viméo

Abus sexuel

Apnée – Bande annonce

Publié le
Abus sexuel

Quand le traumatisme de l’enfance refait surface

Baptiste de Cazenove et Olivier Laban-Mattei

Baptiste a 28 ans, dont vingt-cinq écoulés en apnée, dans une souffrance inconnue. Soudain des souvenirs de viols ont refait surface. Il avait presque 4 ans quand son maître-nageur lui a volé son enfance dans une piscine municipale. Plutôt que d’ignorer et survivre, Baptiste décide d’affronter et vivre. Débute alors une quête intime, au plus profond de sa vulnérabilité, pour reconstituer son passé occulté et s’extirper de ce cauchemar. Elle le conduira, trois ans plus tard, sur la piste de l’agresseur.

Apnée. Réalisation : Baptiste de Cazenove et Olivier Laban-Mattei. 52 min. 
Produit par France 3 Occitanie et Cocotteminute productions. 
Diffusé sur France 3 Occitanie lundi 22 avril 2019 après Soir 3.