Témoignages

Les survivants libèrent leur parole.

Témoignages de victimes d’inceste – Ils vous livrent anonymement et expriment avec courage leur vécu de l’inceste.

Ensemble, brisons le silence et le tabou autour de l’inceste.

MÉMOIRE TRAUMATIQUE

22 ans de silence,16 ans d’amnésie traumatique

C’est fou et même inconcevable,je côtoyais mon agresseur ou je devrais dire “ma agresseuse” puisqu’il s’agit d’une femme. j’ai tout oublié,je pensais que le silence allait guérir ces blessures,oh que NON ,il a été destructeur, suicidaire à la limite,comme une tumeur ce mal a pris possession de tout mon corps au point de ne laisser qu’une LOQUE. J’ai souffert,et oui… j’en souffre encore aujourd’hui et peut être demain..De cette petite innocente,douce à ce monstre froid, possessif et fade que je suis devenue . j’en suis consciente des blessures que j’ai pu causé aux gens qui ne le méritent même pas… à tous ceux là je demande humblement pardon sans vous promettre qu’au réveil vous trouverez quelqu’un de mieux qu’hier parce-que ce quelqu’un de mieux moi même je désire énormément l’être pour moi,pour vous…❤️ À toutes ces mains qui n’ont jamais cessées d’être tendues à mon endroit…je vous prierai de m’etreindre d’avantage 😓 j’en ai tellement besoin…et aussi ne vous inquiétez pas la route est longue certe…mais de là où je suis je peux percevoir même dans toute sa faiblesse un rayon de soleil qui se dirige vers moi…

Pendant deux ans, telle une mère, elle m’initiait à la féminité, à l’art, la cuisine, les traditions, à la séduction, jusqu’à la découverte de la sexualité…sans mon consentement.

J’avais 6 ans…Victime de 6 adultes (actifs et passifs ), condamnée au silence durant 40 ans.

Pseudonyme : E.L

Victime par mon père dès l’âge de 7 ans, et à plusieurs reprises, je suis restée très longtemps dans le silence. Il y a eu un gros impact sur ma vie de femme qui m’a décidé à aller parler à mon père à l’âge de 36 ans. Ce dialogue m’a poussé à écrire et ainsi conjurer le mal. Je sais aujourd’hui vivre avec “mes fantômes” car ils dorment profondément et j’évite les situations qui risquent de les réveiller. Il faut apprendre à vivre avec…

Pseudonyme: cogrogne

Abusée par mon père de l’âge de 12 ans et jusqu’à ce que je trouve le courage de partir de chez moi, peu avant mes 18 ans, je commence juste à revivre. Il m’a volé mon enfance et la moitié de ma vie. Lorsque j’ai été enfin prête à porter plainte, j’ai appris qu’il y avait prescription. Ce qui m’est arrivé ne s’effacera ni ne s’oubliera jamais. mais j’ai l’espoir d’apprendre à vivre avec et à réellement vivre.

Mon père est mort, une page se tourne.

Pseudonyme: A.Shell

Pour laisser votre témoignage en tant que victime de l’inceste, rendez-vous sur la page Témoigner.

Si vous n’êtes pas prêt ou ne souhaitez pas laisser de témoignage sur ce site, mais souhaitez partager votre vécu, vous pouvez nous retrouver sur le Forum privé Facebook.