déclencheurs

“Je ne vais toujours pas assez bien” : Quand les vieux fantômes du traumatisme refont surface

Publié le

Vous avez exploré les traumatismes émotionnels de votre enfance, vos déclencheurs, et vous avez appris à réajuster vos pensées négatives. Vous comprenez comment vos expériences passées affectent vos comportements, vos pensées et vos sentiments dans le présent. Vous participez à des séances de pleine conscience et vous prenez régulièrement soin de vous. En d’autres termes, vous avez fait des progrès considérables dans votre cheminement thérapeutique pour surmonter les difficultés antérieures. Vous ne vous êtes jamais senti aussi bien dans votre peau et vous êtes fier des connaissances acquises sur vous-même.

Et, votre partenaire rompt avec vous et – BIM ! – tout à coup vos difficultés réapparaissent. Vous vous inquiétez de votre apparence. Vous avez peur de ne pas vous exprimer clairement. Vous craignez que quelqu’un vous voie trébucher sur votre lacet. Vos pensées sont agitées. La confusion commence à s’installer.

Vous avez travaillé sans relâche pour surmonter vos traumas d’enfance. Vous avez travaillé dur pour recadrer les pensées négatives. Vous avez travaillé encore pour apprendre les bonnes techniques de respiration et les mettre en pratique dans les situations difficiles. Mais vous voilà face à face avec la personne que vous aviez oubliée depuis longtemps. Vous vous regardez dans le miroir et la personne qui vous regarde vous dit : “Je ne vais toujours pas assez bien.”

Que s’est-il passé ?

Il est difficile de changer les croyances que l’on se porte et d’améliorer son estime de soi. Cela peut prendre des mois, voire des années, pour découvrir et transformer les distorsions cognitives. Oui, vous avez exploré votre enfance pour apprendre les origines des pensées négatives. Oui, vous avez appris à identifier les déclencheurs et à reformuler les pensées irrationnelles. Oui, votre cheminement est sur une nouvelle voie saine et vous vous sentez merveilleusement bien chaque jour. Néanmoins, qu’ils soient bons ou mauvais, vous porterez toujours en vous les événements de votre passé qui composent votre vie – et de temps à autre, il se peut que ce passé vous rende visite sans crier gare. C’est alors que nous pouvons nous retrouver ”déclenchés”.

Un enterrement peut nous rappeler le souvenir lointain du décès d’un être cher. L’odeur de l’herbe coupée peut nous rappeler les jours d’enfance. Une chanson peut évoquer des souvenirs douloureux d’abus ou de traumatismes. Une relation brisée peut provoquer des sentiments enfouis d’abandon. Une nouvelle personne peut involontairement nous faire douter de nous-mêmes. Nous pouvons soudainement être bouleversés, anxieux ou même déprimés lorsque des événements surgissent et font réapparaître de vieux souvenirs ou des croyances négatives. Nous avons l’impression de retomber dans d’anciens schémas de comportement, de pensées et de sentiments que nous avions auparavant traités et dont nous nous étions éloignés, ce qui peut nous donner le sentiment de nous être perdus quelque part dans le présent.

CE QU’IL FAUT FAIRE LORSQUE VOUS VOUS SENTEZ DÉCLENCHÉ

La guérison est un processus avec des hauts et des bas. Lorsque vous vous sentez déclenché, prenez le temps de comprendre ce qui vous a déclenché et d’analyser comment vous réagissez à la situation. Qu’est-ce que vous ressentez ? Comment votre corps réagit-il ? Avez-vous un “nœud” à l’estomac ? Vous sentez-vous paniqué ? Avez-vous déjà ressenti cela auparavant ? Si oui, quand ? Rappelez-vous, lorsque vous vous sentez déclenché et que de vieux sentiments et vieilles pensées se précipitent en vous, que ces moments vont passer.

Passez en revue le travail thérapeutique effectué. Revisitez les vieux fantômes et découvrez comment ils vous affectent maintenant. Explorez vos sentiments passés et examinez comment votre situation actuelle vous amène à ressentir la même chose. Y a-t-il des similitudes ? Explorez les anciennes pensées négatives. Vous sentez-vous moins bien ? Vous ne pensez pas qu’on puisse vous aimer ? Qu’est-ce qui dans votre histoire a causé ces pensées ? Comment votre situation actuelle les met-elle à nouveau en avant ?

Revoyez les techniques d’adaptation : le recadrage des pensées négatives, la respiration profonde, la pleine conscience, les activités physiques et autres méthodes de soutien personnel. Nous sommes toujours accompagnés de nos moi précédents, peu importe combien nous aimerions les laisser derrière nous. Ils peuvent même nous rendre visite de temps à autre. Lorsqu’ils reviennent, suivez les conseils d’un collègue thérapeute, dites : “Salut, vieil ami. Je te connais. Je sais qui tu es. Et je sais ce que tu ressens. Voici comment je peux t’aider.” S’accepter soi-même, son passé et son présent, ainsi que tous ses défauts, est la clé d’une guérison continue. Embrassez qui vous êtes maintenant… et qui vous étiez autrefois.

Source – Good Therapy